Un étonnant chaud froid sur peau nue (toute nue), c’est l’expérience inoubliable que vous offrent ces incroyables thermes mauresques posés sur pilotis… en pleine mer du Nord !

DSC_0027 3

 

C’est un des plus beaux souvenirs de mon voyage estival en pays nordique, déjà évoqué dans quelques posts précédents. C’est aussi un de mes plus beaux souvenirs de voyage, tout court…

L’une de ces expériences magiques et uniques qu’on ne peut vivre qu’en un seul endroit au monde… et où on sait bien qu’on a peu de chances de revenir un jour.

DSC_0031 3

Alors, on le vit et on le savoure avec une intensité redoublée. Combien de délicieuses baignades dans des eaux chaudes, turquoises, transparentes, ai-je oubliées… et pourtant, elles étaient délicieuses ! Mais des eaux chaudes, turquoises, transparentes, se trouvent assez facilement dans nos contrées; nul besoin même de prendre un avion pour aller jusque dans les îles, du moins pendant l’été : il suffit de longer les côtes italiennes ou croates, voire espagnoles, corses, ou même juste varoises, pour dénicher de ces criques paradisiaques. Certes, on aura un peu de mal à s’y trouver seuls, pendant les plus fortes périodes d’affluence touristique… mais enfin, on en trouvera.

Par contre, si vous avez un jour la chance d’aller vous plonger dans les eaux fumantes du Blue Lagoon, en Islande, ou dans les bains fantastiques du Palais Széchenyi, à Budapest, vous ne l’oublierez jamais. C’est mon TOP 1 et 2 des baignades inoubliables; le top 3 est désormais celui des thermes de Varberg.
DSC_0022 2Imaginez un Palais oriental qui aurait dérivé en mer du Nord. Édifié sur pilotis, et tout en bois – étrange mariage de l’architecture traditionnelle suédoise et du style mauresque si à la mode au XIXe siècle, date à laquelle Varberg, jolie station balnéaire du sud-ouest de la Suède, fut construite.

Vous entrez dans cet étrange palais pour acheter des tickets : d’un côté, les hommes, de l’autre, les femmes. Vestiaires séparées, docks séparés, sauna séparé, bain séparé : les Suédois ne sont pas si impudiques qu’on le croit, et si on pratique le nudisme, on ne le pratique pas toujours sans ségrégation !

Du côté femmes, donc – le seul dont je puisse vous parler – la décontraction la plus totale règne, dans un esprit de tolérance absolue pour la nudité de l’autre. On se déshabille dans de grands vestiaires, où on peut aussi prendre une douche, et un magazine ou un livre… (bon, ces derniers sont en suédois, donc je passe mon tour !) Puis, on sort sur la coursive de bois, où sont disposées des chaises longues et des fauteuils. Ces dames, de tout âge, peau bronzée ou blanche, lisse ou ridée, lisent ou sommeillent au soleil dans le plus simple appareil, sur des chaises longues, dans un silence seulement troublé par le cri des mouettes.

DSC_0033 3 (1)

Les enfants peuvent entrer aussi (à moitié prix)…

Le chuchotement est de mise, on se détend. Quand on le souhaite, on passe au sauna : très beau, très grand, doté d’une immense baie vitrée qui offre une vue panoramique sur la mer. Grâce à cette ouverture sur l’horizon, on peut transpirer sans  l’habituelle sensation d’étouffer, enfermée dans une petite boîte de bois ! Et quand on a trop chaud, on sort sur la coursive, et on se dirige vers le bain, une ouverture carrée au centre du deck, avec une échelle qui descend vers l’océan, sous les pilotis.

DSC_0030 2

On le trouve frais, certes, mais pas exagérément; c’est même une impression délicieuse, après la touffeur du sauna. Quelques brasses dans l’eau verte (les algues abondent entre les pilotis) et on remonte se sécher au soleil. On y passerait bien la journée, tant la détente est parfaite, la sérénité assurée. Et en cas de petit creux, on peut même se faire servir un sandwich, une salade, un gâteau… une demi-porte de bois, suffisamment large pour cacher la majeure partie du corps des consommatrices dénudées, sépare le vestiaire du bar où officient les serveuses; elles apportent ensuite sur un plateau la « fika » ainsi commandée (mot qui désigne tout « en-cas », type « pause-café », une grande tradition en Suède).

DSC_0029 3Le seul petit défaut de cette belle organisation, bien rodée, réside dans le petit bain qui se trouve, donc, au centre de la construction montée sur pilotis. C’est quand on hésite sur l’escalier, fesses à l’air, qu’on s’aperçoit que la partie « messieurs », voisine, n’est pas si hermétique que ça : lorsqu’ils descendent dans le bain, eux aussi, tout nus… on peut très bien les apercevoir, et réciproquement. Gênée, on détourne alors le regard vers la plage – les thermes sont plongés dans l’eau… à quelques mètres d’une belle plage de sable.

En ce jour agréablement chaud (au moins 24 ou 25° au soleil !) les vacanciers commencent d’ailleurs à y affluer, en famille; et sont même de plus en plus nombreux à s’avancer dans l’eau, pour se baigner… en maillot , eux ! Autant dire que même les frileuses auront tôt fait de se plonger dans l’eau, histoire de ne pas exposer plus longtemps leur anatomie à la population de la plage… si proche !

DSC_0019 3

 

Publicités