Déjà bien lointaines en cette rentrée, ces nuits claires du mois d’août dans l’archipel… mais un beau souvenir parmi beaucoup d’autres de mon périple estival en Europe du Nord.

P_20170809_215238

22H30 dans la campagne suédoise à Östra Frölunda, un village non loin de Göteborg

J’ai classé cet article dans ma rubrique « loin sur le Glob », mais bien que ce pays procure un réel sentiment de dépaysement et d’éloignement, avec ses grands espaces, ses nuits claires, ses forêts à perte de vue, ses lacs tranquilles dans une nature intacte… ce n’est pas si loin, finalement, la Suède !

P_20170809_174310
Quand le soir tombe sur les fjords…

J’y suis même allée en voiture, en partant de la région parisienne. Je tiens à le souligner pour ceux qui hésiteraient à entreprendre un si long voyage : c’est réellement facile et plaisant de prendre la route vers l’Europe du Nord. Et très économique si on est plusieurs, car sitôt passée la frontière française, on ne paye plus l’autoroute.
Voici, pour info, notre circuit pendant quinze jours et nos étapes principales… une moyenne kilométrique/jour tout à fait acceptable et des haltes de plusieurs jours dans certaines villes :

  1. Allemagne, Cologne (679 km) : une très belle ville, un seul jour s’avère un peu court pour bien la visiter,  mais donne déjà un bon aperçu – bien sûr, mieux vaut renoncer à visiter les musées, à monter jusqu’en haut de la cathédrale ou à faire les croisières sur le Rhin.
  2. Cologne-Lübeck, Travelmünde (431 km) : c’est tout au Nord de l’Allemagne, et c’est très beau. De Lübeck, on se rend jusqu’à Travelmünde pour prendre le ferry pour la Suède, et cela s’avère une excellente solution; les liaisons sont fréquentes, le confort dans les ferrys est top, j’y reviendrai… Et en optant pour un départ tardif (nous avons embarqué à 2H du matin, en ce qui nous concerne !) cela laisse le temps pour visiter ce petit joyau médiéval bien préservé qu’est la ville de Lübeck.
  3. Malmö, sud de la Suède : c’est petit et très joli; si on se rend à Stockholm, comme nous l’avons fait, on peut se contenter d’une escale de quelques heures, cela donne un bon aperçu et permet de faire le tour de la ville et de se balader dans le quartier piétonnier.  Comme en Allemagne et comme en Norvège, les centres des villes sont à peu près toujours réservés aux piétons, on les visite facilement et agréablement dès lors qu’on trouve une place pour se garer à proximité !
  4. Côte Est : nous avons choisi d’y faire une brève incursion – ce n’est absolument pas indispensable pour gagner Stockholm, le plus court étant la route qui passe au centre du pays; mais cela en vaut vraiment la peine, avec une très belle ville à visiter, Kalmar; et de superbes paysages.
  5. Stockholm : bien sûr, je reviendrai sur les beautés de la capitale suédoise, il faut y consacrer quelques jours.
  6. Stockholm-Oslo (550 km): la capitale norvégienne exige moins de temps que la suédoise, c’est une ville agréable et très verte, qu’on visite facilement en deux jours à condition de ne pas faire tous les musées; ces derniers sont nombreux et plusieurs sont tout de même incontournables et fascinants, je vous en reparlerai !
  7. Côte Ouest en descendant vers Copenhague : notre regret, il aurait fallu plus de temps; très beaux paysages et villages le long du fjord d’Oslo puis de la Baltique, en descendant vers le Danemark.Nous nous sommes arrêtés dans la campagne, une ferme au milieu de nulle part, où plus exactement dans un lieu-dit, Osträ Frolünda, sous Göteborg et pas très loin de Varberg. Nous y sommes restés quelques jours, histoire d’apprécier les balades, baignades et barbecue sur le fjord voisin – où il n’y avait jamais que nous… et ces ciels nocturnes d’une belle clarté, dans la tranquillité de la forêt suédoise qui nous environnait…

    P_20170809_215152

    Notre ferme, seule dans l’immensité de la nuit, ciel clair de 23 heures…

  8. Danemark, Copenhague : une ville qui bouge et qui vit, très agréable aussi pour les piétons, nous l’avons vue un peu trop rapidement… elle mérite plusieurs jours.
  9. Allemagne, Hambourg : une belle découverte. Elle vaut vraiment le détour et ça tombe bien, car ce n’est pas un détour ;-)) Hambourg est pile sur le chemin lorsqu’on arrive de Suède par le Danemark, et qu’on veut rentrer en France : donc, ne la ratez pas ! Vraiment une belle ville, très animée et vivante (du moins l’été, quand on y est passés) avec beaucoup de choses à voir et faire, des quartiers très différents… Je lui consacrerai un prochain post, elle le mérite !
  10. Brême et Münster : il faut voir absolument Brême, même si on n’y dort pas – cela ne fait pas beaucoup de chemin après Hambourg. Et Münster est également une très belle petite ville, riche en monuments et façades historiques, qui fait une parfaite étape  avant de repasser la frontière.On a ensuite regagné directement la France, avec juste une petite halte à Mons (non loin de Liège), ville belge un peu grise et un peu triste (sa pierre noire forme un contraste assez saisissant après les façades colorées d’Allemagne, Suède et Norvège) avec cependant une très belle grand Place à l’architecture flamande, où se concentrent les terrasses, brasseries, crêperies – quasiment le seul endroit vivant de la ville en ce dimanche après-midi du mois d’août qui nous a vus y passer…Voilà donc pour l’itinéraire de ce voyage de quinze jours, en espérant qu’il puisse vous guider, si vous êtes en train de concocter votre propre itinéraire vers le Nord de l’Europe. Il serait temps que j’en revienne à mon « accroche », comme on dit en journalisme… mais que vous dire des nuits suédoises ? Elles ne se disent pas, elles se vivent, se savourent… comme on savoure une boisson apaisante, tiède et parfumée; à petites lampées d’air nocturne; à petits pas sur ce chemin qui part dans les champs et les bois, éclairés par la lune et ce ciel d’été, jamais totalement noir…
    Comment vous dire ? Il faut y aller…
P_20170804_183520

C’est beau une ville la nuit… surtout quand la nuit est aussi claire qu’à Stockholm…

Publicités