Je reviens de Berlin… avec un hôtel à vous suggérer. Design, accueillant et moderne, à l’image de la ville !

La capitale allemande est très à la mode : elle aurait même supplanté Londres dans le cœur des bobos, des branchés, des étudiants fêtards et de la jeunesse dorée… et serait donnée favorite dans les destinations de week-ends les plus prisées par les 18-35 ans ! Les artistes sont nombreux à partir s’y installer, attirés par les constantes mutations de cette ville longtemps déchirée en deux, qui a réparé la fracture historique par un regain de vitalité, balayé les ruines du passé par une architecture résolument nouvelle, et compensé les années murées en s’ouvrant joyeusement à toutes les influences.
Et pour ne rien gâcher, on dépense beaucoup moins qu’à Londres ou Paris pour y manger copieusement et y boire allégrement (de la bière, bien sûr, mais pas que…) Par contre, les hôtels sont relativement chers : le Andel’s de Berlin ne fait pas exception à la règle, mais étant donné les services et prestations proposées, je dirais qu’il est tout de même d’un excellent rapport qualité prix. De plus, il offre des promotions, et c’est grâce à l’une d’elles, via le site Groupon, que j’y ai séjourné : à ces conditions, ça devenait, non plus un hôtel cher, mais un excellent bon plan.

Sur les parois du Andel's Hotel on fait même de l'escalade...

Vous trouverez aussi une rubrique « offres spéciales » sur le site de l’hôtel, avec des promos régulières à saisir.
Certes, il n’est pas placé en plein centre ville, mais Berlin est plus, à mon sens, une mosaïque de quartiers très variés, qui valent tous d’y consacrer une balade, qu’une ville avec un seul centre historique à visiter. Celui-ci est de toutes façons facilement et rapidement accessible grâce aux trams réguliers qui passent juste au pied de l’hôtel, ainsi que les bus et le train direct pour l’aéroport (30 mn) ce qui en fait un endroit vraiment pratique pour tout visiter sans perdre de temps, en un week-end, en venant en avion.
Personnellement, j’ai préféré au centre ville – même si l’île des Musées, notamment, est fort intéressante – les quartiers modernes de l’ex-Berlin Est, très étendus avec leurs larges avenues, arborés (beaucoup de vert) et colorés (façades aux teintes vives, balcons emplis de fleurs exhubérantes, tags sur les murs et les portails… et gens de toutes races !). 
On peut découvrir, à pied, de l’hôtel, certains de ces quartiers intéressants et très vivants : petites terrasses, restos de toutes sortes, influences diverses, populations mélangées – bobos, piercés, tatoués, jeunes familles avec enfants et poussettes (fort nombreux ici !), couples gays (idem), toutes sortes de gens se mêlent ici dans une grande tolérance.

Après une journée de marche intensive, on apprécie d’autant plus le spa luxueux de l’hôtel, son jacuzzi bouillonnant, ses hammam et saunas, sa terrasse sur le toit avec chaises longues, son salon de repos. Attention toutefois si vous êtes du genre pudique : ici, on est en Allemagne, où la nudité est un mode de vie apprécié et presque une philosophie ! Aussi, ne vous étonnez pas de croiser nombre de messieurs et dames ayant laissé le maillot de bain aux vestiaires, sans que nul ne s’en offusque ni ne se dévisage.
Apprécié aussi, pour terminer la soirée, le resto chic et classe de l’hôtel (plats succulents mais minimalistes, vous ne trouverez pas ici la bonne et roborative choucroute qu’on sert dans les tavernes) et surtout, le magnifique bar panoramique, au dernier étage, pour une belle vue sur la capitale tout en sirotant sa bière locale, la Berliner »s Weisse (un peu sirupeuse, car on y ajoute généralement une sorte de liqueur de cerises… mais comme je n’aime guère la bière, ça m’a personnellement convenu; ça plaira sans doute moins aux puristes de cet âcre breuvage !)
Publicités