Brides-les-Bains, ce n’est pas une destination glamour, juste un village savoyard réputé pour ses thermes…qui deviendra pourtant vedette de la prochaine comédie de Charlotte de Turckheim.

 

Le village vu de ma chambre d’hôtel, mai 2011

Dans cette jolie petite ville un peu désuette, nichée entre les sommets alpins, les magasins de sport ôtent dès les premiers beaux jours les anoraks des vitrines, pour exposer des maillots de bain grandes tailles et des lignes de vêtements XXL…

« C’est merveilleux, j’adore cet endroit », s’exclame Charlotte de Turckheim, venue ici tourner son prochain film, « Mince Alors», avec Victoria Abril et Lola Dewaere (il sortira en février prochain.) «J’ai repéré un truc qui me plaisait en vitrine, je rentre, je demande à l’essayer, la vendeuse me répond, « je suis désolée madame, on ne fait pas les petites tailles » » raconte l’actrice et réalisatrice dans un grand rire.

C’est Dominique Besnehard, un habitué, qui lui a soufflé le nom de la petite station thermale vouée à l’amaigrissement (c’est tout de même la première destination fthermale française pour cette indication !) Il ne tarit pas d’éloges sur cette ville « comme il les aime », sans paillettes, mais conviviale (il nous raconte qu’il déteste les vacances à la Eddy Barclay et adore les trucs simples, à la campagne, dans la Creuse par exemple… chez Nathalie Baye ! A la campagne, OK mais pas chez la fermière du coin  !)
De son côté, Lola Dewaere, la fille de Patrick, dont ce sera le premier film au cinéma, est ravie d’avoir perdu 7 kilos durant les dix jours de cure qu’elle a effectués avant le début du tournage.

L’équipe de cinéma a investi pendant près d’un mois la petite ville, qui n’avait jamais vu tant de « people » au m2. L’épicier n’a plus de confiture de myrtilles maison, « ils m’ont dévalisé, confie-t-il, je suis en train d’en refaire ! »
Bernard, charmant et drôlatique directeur de casting, nous confie les secrets de la ville : en peu de jours, il a tout appris des bouteilles de cointreau qu’échangent les curistes frustrés sous le manteau (ou plutôt, sous le peignoir), et des dames bien en chair qui, libérées de leur mari et du poids de leur corps, se sentent soudain pleines d’allant et d’envies oubliées… 

Ainsi, à Brides, on ne serait pas seulement guide de montagne ou moniteur de ski, de père en fils… d’autres débouchés seraient possibles : « Quand on a rénové la ville pour les JO, beaucoup de Turcs sont venus ici pour travailler dans le bâtiment… et ensuite, ils ont trouvé d’autres emplois auprès des curistes qui avaient envie de s’amuser un peu ! Ils sont restés, et aujourd’hui, leurs fils ont repris le flambeau », confie un monsieur haut placé de la ville.

Avec ou sans escort boy, en tout cas, tout est fait pour que les personnes en surpoids, voire obèses, se sentent bien accueillies : maigrir, c’est quand même la principale motivation de ces curistes qui viennent et reviennent, souvent chaque été depuis des années; chez les dames surtout (serait-ce le charme turc qui opère ?) on rencontre beaucoup d’habituées à la fidélité indéfectible ! Ils suivent un programme de six à dix-huit jours, tant aux thermes proprement dit qu’au grand Spa des Alpes,  véritable petit palais oriental en pays savoyard, avec ses 2 100m2 ponctués de hammams, bains de vapeur odorants, sauna, jacuzzis, fontaines de glace et douches expérimentales … en libre accès pour tous les curistes.

Jacuzzi extérieur du Grand Spa des Alpes

Et si ça marche (comme l’a prouvé récemment l’étude scientifique Maâthermes, l’eau thermale vaut mieux que tous les régimes pour perdre du poids, et surtout ne pas en reprendre !) c’est non seulement grâce aux vertus coupe-faim et diurétique de l’eau soufrée de Brides, aux soins (douches aux jets, massages sous affusion, etc.) qui font rapidement « dégonfler » (efficacité éprouvée en trois jours : c’est bluffant, car j’ai essayé aussi !) à l’aquagym pratiquée en piscine thermale ou aux menus diététiques, mais aussi et surtout… à cette délicieuse sensation de détente et d’acceptation que ressentent les curistes, enfin libérés du regard des autres ! Et qui se débrident…

 

 Y aller

Maigrir à Brides, Cure Métamorphose 9 jours 56 soins et activités + hôtel, pension diététique complète,  diagnostic diététique et coaching physique, à partir de 1607 euros

Hébergement et restauration

L’offre est variée : hôtels, résidences avec appartements… Tous les professionnels qui s’engagent dans la Charte Qualité de la ville assurent, en plus de l’hébergement, un accueil et un accompagnement pour la cure (on peut se faire livrer des menus diététiques pour la semaine, même en location), une information sur les programmes d’activités physiques associés…
Pour ma part j’étais logée comme les autres journalistes présents au Golf-Hôtel, un beau trois étoiles à 200 mètres du Grand Spa des Alpes : les chambres offrent une vue magnifique sur les sommets. Les repas diététiques y sont excellents et inventifs, de même qu’au Grand Hôtel des Thermes : franchement, on a pas l’impression de se priver, et pourtant, je suis bonne vivante ! Certes, il faut quand même accepter de se priver de pain et de vin…

Bain de vapeur aux plantes, au Grand Spa des Alpes

Plus d’infos

Centre thermal de Brides-les-Bains, renseignements au 04 79 55 23 44

Office de Tourisme, 04 79 55 20 64

Publicités